témoignage d'un sixphonné

du 28 10 2020.jpg


"Mercredi soir, annonce du confinement par le président de la République. 
J'ai passé une bonne partie de cette journée sur mon vélo, sur le grand parcours des sixphonnés. 6 circuits à enchaîner, 6 passages au sommet du mont Brouilly. 
Une promenade sportive au milieu des vignes, parées des couleurs chaudes automnales.
Disséminées sur le parcours, des portions aux pentes abruptes, qui scient les jambes, mais jamais trop longues. Elle est là, la difficulté de cette sortie : ça fait mal aux guiboles ! Gérer les efforts sur la longueur, et ça passe !
Pas habitué à m'arrêter pour tamponner la feuille de route, plutôt sympa de valider chaque point de passage, chaque étape de cette petite aventure. Crise covid oblige, j'ai préféré cette méthode plutôt que de demander aux commerçants. Quelques difficultés à accéder à certains tampons, mais pas bien grave.
Finalement, une drôle de trace GPS ! Un fléchage plutôt efficace (complété par ma montre GPS pour afficher les circuits fournis,  les uns après les autres) et un peu d'organisation, tout s'est bien déroulé. 2 versants bitumés au mont Brouilly, et pourtant 6 circuits variés : pari réussi pour les organisateurs !
Je repars avec une bouteille de vin (Brouilly !), que j'ouvrirai avec le tire-bouchon offert par les sixphonnés ! Un bon bol d'air frais, vivifiant, les grands espaces... avant le confinement. 
Merci au CT Formidable pour cette agréable journée !"

Guillaume

Salut le CT Formidable,
 
Comme je l'ai inscrit sur le livre d'or c'était vraiment formidable !
Paysages superbes dans ce vignoble du Beaujolais que je ne connaissais pas, que des petites routes, que du bonheur. Bravo et merci pour l'organisation de cette randonnée permanente.
Même si l'effort à produire était bien moindre que pour les fêlés du Grand-Colombier, j'ai été surpris de trouver des pentes entre 10 et 17 pourcents qui faisaient bien mal aux jambes encore endolories :-).
Parti a 8h15, heureusement que je suis revenu des 16h car la pluie et l'orage sont arrivés 1h après.  Pour une fois, j'ai eu du bol.
J'espérais plier le Challenge des fous en 5j en commençant par les Fadas, mais la météo à foutu mon plan en l'air avec les orages de grêle le we dernier :-(.
Dommage, je verrai si je peux finir ce challenge à l'automne ou au printemps prochain, mais avec un grade inférieur,  quelle année météo pourrie !
En attendant,  demain je pars sur L'Ardechoise puis enchaîne dimanche sur Briancon. En fonction de la forme,  ce sera 1 Lautaret + 2 Galibier ou 2 Lautaret + Alpes d'Huez.
Puis retour au taf à Nantes.
 
Encore tous mes remerciements au CT Formidable qui m'a offert une superbe journée cyclo !!!

Michel 😀

lauréat.jpg

Bonjour,
 
Je tenais à te remercier pour ton accueil, ton amicale présence à la chapelle Notre Dame des Raisins et la parfaite organisation de ce défi des sixphonnés du Mont Brouilly.
Cette journée restera, pour moi, un souvenir impérissable parmi mes randonnées cyclistes.
Le parcours est fléché et chacun des 6 circuits a une couleur différente reprise sur des petits panneaux qu’il vaut mieux confirmer par la trace GPX que tu mets aussi à notre disposition, sous peine d’errer sans fin dans ce dédale de vignobles magnifiques.
Au fil des kilomètres et des ascensions, l’effort physique cède la place à la flânerie et à la contemplation de la beauté des lieux.
L’envie vous vient alors de mieux connaître les gens qui travaillent la terre dans cet univers grandiose.
A ce stade, le vélo cesse d’être un simple moyen de locomotion mais devient un véritable moyen de communication.
Et si ce défi de sixphonnés n’était que le prétexte de partir à la découverte d’un terroir et de ses habitants ?
N’était-ce pas là ton désir secret ?
Mais mon esprit s’égare…et je vais reprendre un verre de Brouilly !
Je ne peux qu’inviter tous les cyclotouristes à tenter l’expérience qui va bien au-delà d’une simple prouesse physique et dont chacun en sortira grandi.

Bien amicalement,
Pierre Demeffe.

Témoignage de Pierre, participant belge

romainDumond.jpg

"Ainsi font font font les petites marionnettes"

C'est à cette chanson d'enfant que m'a fait pensé ce périple des Sixphonnés du Mont Brouilly. On peut en fredonner la variante : "Un sixphonné est né à coup de bicyclette." 

En effet on tourne et retourne sans arrêt dans tous les sens, histoire de ne rater aucune goutte des difficultés de ce beau terroir viticole. Franck me l'a confié : 'J'ai mis toutes les vacheries du coin'. Au fil des parcours bien indiqués, on en voit de toutes les couleurs : du rouge, du vert, du bleu, du rose, du violet, du jaune. Dans cet ordre en ce qui me concerne. 
L'idée est venue par la confrérie des fêlés du Grand Colombier. Aimant presqu'autant le vin que le vélo, il n'en fallait pas plus pour me motiver.


Oubliez votre moyenne car le profil casse patte, la vigilance de mise pour ne rater aucun panneau et la beauté du site incitent à la modestie. Prenez votre temps. Ils le disent bien sur le site : 'ne soyez pas prétentieux'.

À noter la bonne qualité des routes empruntées, de vraies routes à vélo où l'on slalome peinard dans les vignes avant d'aller se cacher dans le petit bois au sommet. Ainsi font font font, 6 petits tours et puis s'en vont.

Bilan : 97km pour plus de 2100m de D+ effectués en 4h15 + 45min de pause ravito, photo, coups de tampons, et vérification du parcours. Météo pas terrible mais sans pluie!

Bravo à Franck pour avoir concocté d'aussi beaux parcours, longue vie aux Sixphonnés!

PS : un support sur le guidon pour fixer le téléphone et utiliser le GPS et les parcours préalablement enregistrés sur Openrunner paraît judicieux. 

Romain venu de berlin